Skip to content

Afficher tous les résultats 7

Romanesca

Antoine et Olivier Chastel, ainsi que son épouse Lucrèce, dirigent aujourd'hui le Domaine Romanesca. Après avoir repris le domaine en 2018, le trio s'est immédiatement converti à la viticulture biologique.

La majeure partie des sept hectares seulement se trouve dans et autour de Moulin-á-Vent. En outre, un hectare dans chaque village. Fleurie, Morgon et Juliénas. Ils réunissent ainsi la "crème de la crème" des appellations du Beaujolais. Leur conversion à l'élevage parcellaire, et donc à la mise en évidence claire des différents terroirs et microclimats, est certainement leur plus grande réussite à ce jour.

Les sols granitiques et schisteux de la région sont la base de vins pleins de finesse, de minéralité et de caractère.

Moulin-á-Vent La Rochelle est profondément impressionnant. Un fruit pur, qui semble rester indéfiniment sur le palais, et une pierre froide parlent d'eux-mêmes. Ce vin, tout comme le style de Romaneca, correspond parfaitement à l'esprit du temps. En effet, la tendance est clairement aux vins rouges légers, qui privilégient la fraîcheur à la puissance et où le fruit semble plus important que la concentration. Il est vivement conseillé de déguster ces vins quelques degrés plus frais que ce que l'on pense habituellement. 12-14°C sont parfaits.

Le Beaujolais s'éveille

L'attention du monde viticole mondial se concentre sur la Bourgogne. Les régions situées plus au sud, comme le Mâconnais pour le chardonnay et le Beaujolais pour le gamay, prennent le train en marche, surtout sur le plan qualitatif. Loin des mises en bouteille au fruité primaire, le gamay peut aussi transmettre un grand terroir.

l'équipe de romanesca dans sa cave à vin
potentiel de maturité et une approche sensorielle de Profondeur du pinot noir Chez Romanesca, les vins sont vinifiés de manière traditionnelle, c'est-à-dire selon la méthode de l'assemblage. Macération semi-carbonique.

Le résultat est étonnamment vivant, accrocheur et doté d'une incroyable buvabilité.