Skip to content

Afficher tous les résultats 6

Château La Nerthe

chateau la nerthe ancienne esquisse

Dans son Grand Dictionnaire de Cuisine Alexandre Dumas énumérait en 1870 les grands vins rouges de France. Le Clos de La Nerthe était le seul Châteauneuf-du-Pape. Aujourd'hui, Rémi Jean exploite le formidable potentiel de La Nerthe avec une intuition et un savoir-faire impressionnant.

Le Château La Nerthe s'est converti à la culture biologique dès 1998, une démarche délibérée pour renouer avec sa réputation historique. Les deux seuls domaines viticoles chantés par A.-P.-A. de Piis, poète de la cour de Louis XVI, étaient La Nerthe et le Clos de Vougeot.

Lorsque l'on entre dans la cave voûtée où les vins sont encore élevés aujourd'hui, on se trouve au début du domaine actuel, qui remonte à au moins 460 ans. À l'époque, il a été acquis avec les terres, les vignes, la grange et la maison de campagne par une famille prestigieuse d'Avignon, les Tulle de Villefranche, qui en est restée propriétaire pendant 300 ans.

Le début de la construction du château en 1736 annonça un intérêt croissant de la famille pour la propriété, qu'elle développa au 18ème siècle pour en faire l'un des plus importants domaines viticoles du Rhône méridional.

Châteauneuf-du-Pape depuis 1560

Déjà à l'époque, grâce aux relations étendues de la famille, les vins étaient exportés à Londres, Moscou, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Italie. En fûts, comme c'était l'usage. Dès 1782, La Nerthe fut le premier domaine de Châteauneuf-du-Pape à commercialiser des vins en bouteille, ce qui témoigne de leur renommée et de leur qualité.


En savoir plus sur le Château La Nerthe

Après la catastrophe du phylloxéra

Lorsque le phylloxéra a détruit le vignoble, le député Joseph Ducos a acheté le domaine en 1877. Il comprit rapidement que seul le greffage de ses propres cépages sur des porte-greffes américains résistants pourrait le sauver. Il planta 10 des 13 cépages autorisés aujourd'hui et inspira son voisin, le baron Le Roy de Boiseaumarié, qui fit de Châteuneuf-du-Pape la première Appellation d'Origine Controlée de France en 1936. La famille Richard, négociants en vins, a acquis le domaine en 1985 et n'a pas hésité à investir - ni dans les vignes et les jardins, ni dans les caves et les bâtiments - pour lui donner un nouvel éclat.

La cave

Le chemin d'accès aux chais et au château, bordé d'arbres, serpente longuement entre les vastes vignobles aux fascinants galets roulés qui rappellent les petits pains et les pains. Sur les 92 hectares de vignes de La Nerthe, 60 se trouvent autour du château, les 32 autres sont situés sur le plateau de La Crau, très coté, à quelques centaines de mètres au-dessus des bâtiments du domaine. Elles sont réparties en 57 parcelles où l'on retrouve - répartis sur les terrasses et les coteaux - tous les types de sols de l'appellation. Autour du château, ce sont les sols sablonneux, marneux et argilo-calcaires qui dominent, riches en galets roulés typiques.

vue du bâtiment la nerthe

Sur le plateau de La Crau - entièrement exposé au mistral souvent violent - la couche d'argile dense sous les galets roulés offre au grenache les meilleures conditions pour allier opulence et fraîcheur. Le mourvèdre exige des sols plus humides dans la partie sud de La Crau, où il mûrit parfaitement tout en conservant des tanins d'une finesse exceptionnelle. La syrah s'adapte à différents sols et contribue avec ses nuances à la complexité des vins. Mais les 13 cépages de l'appellation ont été plantés. Le Clos de Beauvenir et Les Cadettes sont les deux vignobles historiques situés en dessous du château.

Le Clos est réservé aux cépages blancs en raison de sa teneur plus élevée en calcaire, avec une prédominance de roussanne - complétée par du grenache blanc. La cuvée des Cadettes est basée sur les plus vieilles vignes du domaine. Les raisins de grenache noir plantés vers 1935 sont assemblés avec de la syrah et du mourvèdre à peine moins anciens. Le directeur du domaine, Rémi Jean, mise entièrement sur des méthodes biologiques - sans engrais artificiels, désherbants, pesticides ni insecticides - pour obtenir les meilleures vendanges.

la nerthe vignobles à gros cailloux

Interventions minimales

Rémi Jean attache une importance particulière à une maturité précise. Dans la pratique, cela signifie qu'il vendange le plus tôt possible. Bien sûr, en séparant les parcelles. Car les parcelles sont vinifiées séparément afin de préserver la diversité des quatre types de sol - sable, argile, calcaire et galets roulés - et des 13 cépages. Les raisins sont vendangés à la main et passent ensuite sur la table de sélection. La Nerthe a été le premier domaine de Châteauneuf à égrapper les raisins dès le début des années 1800. On en est resté là. Selon le terroir et la qualité des raisins, la fermentation a lieu en cuves inox ou en cuves bois. On commence par une macération à froid de 12 à 24 heures, suivie d'une fermentation spontanée avec des levures naturelles. Pendant la phase de fermentation, l'extraction se fait par remontage ou pigeage.

Il s'agit d'obtenir un optimum d'arômes, une structure tannique élégante et de la finesse. Une affaire de dégustation et d'intuition. S'ensuit une période de macération d'environ trois semaines avant que les vins ne soient mis en barriques, demi-fûts, foudres ou cuves en pierre pour la fermentation malolactique. S'ensuit un élevage de douze mois, de plus en plus séparé selon les parcelles. Ce n'est que lorsque chaque vin a développé son propre caractère que Rémi Jean procède à l'assemblage. D'ailleurs, depuis 2001, les vins sont mis en bouteille avec leur propre blason, afin de souligner l'indépendance de La Nerthe.

Deux Châteauneuf-du-Pape blancs et deux rouges

Peu de domaines viticoles à Châteauneuf-du-Pape disposent de vignobles avec les quatre principaux types de sol de l'appellation. C'est là que réside la force du Château La Nerthes. Ainsi, le vin blanc et le vin rouge du Château reflètent une image globale du plus célèbre cru du Rhône méridional. Une interprétation propre toutefois, où le fruit, la rondeur et l'équilibre sont les dénominateurs communs des deux couleurs, sans pour autant diminuer le potentiel de vieillissement.

Dans les deux cas, l'assemblage s'appuie à chaque fois sur quatre cépages, dont l'interaction garantit beaucoup d'harmonie et de finesse, tandis que les sols vivants apportent tension et énergie.

Les cuvées haut de gamme de Châteauneuf

Les deux vignobles historiques donnent aux vins un caractère très individuel. Alors que de nombreuses cuvées haut de gamme de Châteauneuf marquent des points avec un plus de puissance, celles de La Nerthe offrent un plus de finesse et de complexité. Celles-ci sont dues aux micro-terroirs des parcelles du Clos de Beauvenir et des Cadettes, mais aussi au choix des cépages et à une vinification adaptée individuellement. Ainsi, le Clos présente nettement plus de minéralité que le Château blanc, tandis que la cuvée des Cadettes se distingue par une structure tannique plus raffinée.

Les quatre vins font partie de ce que Châteauneuf-du-Pape peut offrir de mieux :
des grands crus méditerranéens qui fascinent par leur chaleur méridionale et leur profondeur liée au terroir et qui, avec dix ans ou plus de vieillissement en bouteille, atteignent d'autres dimensions.

emblème familial du domaine viticole